Pour tout déplacement au Canada, il se peut que vous fassiez partie de ceux qui ont l’obligation de faire une demande d’autorisation de voyage électronique ou AVE. C’est une autorisation obligatoire pour entrer dans le pays canadien. Généralement, l’AVE est délivré par courrier électronique. Il est à souligner que faire une demande d’autorisation de voyage électronique est plus facile et rapide qu’une demande de visa classique pour le Canada. Toutefois, il faut tenir compte de certains facteurs pour espérer obtenir votre AVE. Il faut aussi savoir à quel moment vous devez effectuer cette demande d’autorisation afin de vous assurer de l’obtenir dans les meilleures conditions. Découvrez la suite dans cet article.

Quel est le moment propice pour effectuer une demande d’autorisation de voyage électronique (AVE) ?

Comme suscitée, une « Electronic travel authorization » ou ETA s’obtient en quelques jours. Contrairement à une demande de visa classique, la réponse pour une AVE Canada est courte. Même si le temps d’obtention de l’autorisation est court, il est conseillé de respecter un certain délai afin de se préparer à toute éventualité, telle qu’un refus ou autres problèmes.

A lire en complément : Les meilleures destinations pour les motards en quête de sensations de vitesse

L’AVE est nécessaire pour franchir le territoire canadien, autrement, le service des douanes peut vous refuser l’entrée.

Pour répondre à la problématique concernant le moment propice pour déposer une demande d’AVE, il est conseillé de procéder deux semaines avant la date de départ. Il vaut mieux s’y prendre un peu tôt pour prévoir certains risques de refus. Alors, ne vous fiez pas au fait que l’autorisation A.V.E s’obtienne en si peu de temps.

En parallèle : Gîte en Salon-de-Provence : le point sur la restauration

Quelle serait l’étape à faire en cas de refus de l’autorisation de voyage électronique ?

Comme toutes les demandes concernant l’entrée dans un territoire étranger, vous pouvez aussi prendre un refus d’obtention de l’autorisation nécessaire, et l’autorisation de voyage électronique n’échappe pas à la règle.

Plusieurs raisons peuvent amener à un refus d’obtention d’une AVE :

  • Non-respect des conditions d’éligibilité pour effectuer une telle demande ;
  • Une réponse qui ne considère pas les règles imposées par l’autorité canadienne ;
  • Problème de nationalité ou de durée du séjour ;
  • Pour des raisons majeures.

La procédure à faire va dépendre de ces raisons. Si le demandeur d’autorisation reçoit une notification de refus à cause d’une raison majeure, il est tout à fait possible que le service des immigrations vous refuse l’entrée sur le territoire canadien. Et, même si vous allez refaire une nouvelle demande d’autorisation AVE, en cas de problèmes majeurs, les autorités canadiennes vont vous refuser la demande.

Un refus peut également être possible, surtout si vous avez mal rempli le formulaire de demande en ligne. Bien que la raison de ce refus soit minime, il est à noter que pour refaire une nouvelle demande d’autorisation de voyage électronique, il faut respecter un délai minimum de dix jours après la réception de la notification de refus.

Si le refus est causé par la raison du séjour ou la durée, il convient de faire une demande de visa classique après le refus de l’AVE. Vous aurez la possibilité de le faire via Internet, mais il nécessite souvent un entretien direct pour les besoins de l’administration. Vous devez, dans ce cas, prévoir du temps supplémentaire.